Gland obtient la station mobile pour la qualité de l’air

Le 28 avril 2012, lors du conseil communal, Moritz de Hadeln déposait un postulat au nom du groupe des Verts de Gland sur la qualité de l’air dans notre commune. (cliquer ici pour voir le Postulat sur la qualité de l’air à Gland).

Station de mesure

Station mobile pour la mesure de la qualité de l’air

Conformément aux vœux émis par la commission technique en charge du postulat de Moritz de Hadeln, la Municipalité a entrepris les démarches afin de demander au canton si la station de mesures mobile pouvait être mise à disposition de notre commune. Peu de temps après le canton a répondu favorablement à notre requête et la station mobile se trouve actuellement sur le territoire glandois.

Le groupe des Verts de Gland se réjouit de cette nouvelle et constate que nos interventions portent leurs fruits. Nous resterons attentifs aux résultats des tests menés et n’hésiterons pas à intervenir si ces derniers s’avéreront en dehors des normes cantonales.

(crédit photo : Daniel Calabrese)

Les Verts vaudois à Gland…

C’est en force que les Verts vaudois ont tenu à Gland leur assemblée générale le 23 mai… 

C’est en force que les Verts vaudois ont tenu à Gland leur assemblée générale le 23 mai. Étaient présents plus de 80 membres, parmi lesquels Béatrice Metraux, Adèle Thorens Goumaz, Luc Recordon ou Daniel Brélaz – ainsi que le futur président du Grand Conseil, le député Philippe Martinet. Une délégation de « Europe-Ecologie-Les Verts » était également présente ainsi que le vice-président des socialistes vaudois, le député Jean-Michel Favez. Suite au départ de Yves Ferrari, Laurent Rebeaud a été élu président des Verts vaudois pour une année intérimaire, tandis que Raphaël Mahaim et Anne Baehler Bech furent élus nouveaux vice-présidents.

AG 23 mai 12
Des membres des Verts de la Côte venant de Nyon, Rolle et Bogie-Bossey et surtout du groupe des Verts de Gland ont assuré l’organisation et l’aménagement de la salle communale, ainsi que la signalisation depuis la gare créée par Patrick Uebelhart. A cette occasion une nouvelle banderole des Verts de la Côte fut inaugurée, créée par Marco Fulvio Amado-Ribeiro. Dans ses remerciements, Yves Ferrari a noté que l’organisation remarquable de cette assemblée place dorénavant la barre très haute pour de futures rencontres dans d’autres communes. Les Verts sont particulièrement reconnaissants à la municipalité de Gland et au personnel municipal pour avoir mis à disposition la salle, l’équipement de sonorisation et de projection.

Mot de bienvenue de Moritz de Hadeln aux délégués à l’occasion de l’Assemblée générale des Verts vaudois à la salle communale de Gland, le 23 mai 2012

Cher Président et cher Yves,
Chers députés, élus et amis,
Chers amis d’« Europe-Ecologie-Les Verts »,
En tant que président des Verts de la Côte mais surtout en tant que bourgeois de Gland, j’ai le plaisir de vous souhaiter la bienvenue à Gland.
 
L’on m’a demandé de vous présenter brièvement notre ville. Cette cité est le reflet de bien des difficultés que l’on rencontre sur cette Côte en pleine expansion démographique. Comme toute médaille, elle a deux faces. Sachez que les habitants des communes avoisinantes nous appellent parfois les « croque-raves » !
 
De presque toutes les communes de la Côte, Gland est quasiment unique car cette ville n’a ni château, ni musée ni auberge communale. Jules César y a passé en trombe en route vers Nyon pour y construire son Forum avant de guerroyer avec nos amis gaulois. Il n’a guère eu le temps d’y laisser ses traces. Bien des siècles plus tard, mais en sens inverse, Napoléon transita sur nos terres en route pour l’Italie, non sans en avoir chassé les Bernois. Merci !
 
Gland se trouverait aussi, dit-on, à la croisée de deux chemins empruntés par les pèlerins en route vers St.Jacques de Compostelle, celui venant du Nord et celui venant de l’Est. Malgré donc l’absence scandaleuse de pistes cyclables sur le territoire communale, vous voyez bien de la commune de Gland est depuis longtemps à l’avant garde de la mobilité douce !
 
Gland, en quelque trois décennies est passé d’un village de 3000 habitants à une ville de 12’000, et bientôt 14’000 habitants. Pendant longtemps Gland fut considéré comme une « ville dortoir » – une sorte de banlieue, mais la présence d’entreprises locales a peu à peu changé la donne.
 
Aujourd’hui, 30% de la population est étrangère, provenant de plus de 100 pays différents. Les mauvaises langues disent, en regardant l’architecture du clocher tout près d’ici, que l’on pourrait parfaitement le transformer un jour en minaret. Comme quoi nous sommes prévoyants !
 
La commune de Gland, de toutes les communes de la Côte, est celle qui a le plus long littoral du lac Léman, mais seuls 2% des 4 kilomètres de ce littoral demeurent accessibles au public. Ce sujet reste à l’ordre du jour des Verts de Gland, décidé à faire valoir les droits de la population à l’accès libre aux rives du lac.
 
Gland héberge le siège mondial de deux organismes qui nous tiennent particulièrement à cœur, le WWF et l’UICN. Malheureusement, l’exemple de ces deux organisme qui se consacrent à mieux protéger notre planète, n’a que peu d’influence sur nos autorités locales. Gland n’a toujours pas le label de « cité de l’énergie », la circulation automobile à certaines heures est quasiment saturée, il y a peu ou pas d’installations photovoltaïques et nous avons encore une gare CFF digne du XIX siècle.
 
Le parti politique majoritaire au conseil communal de Gland est le GDG – « Les Gens de Gland ». Depuis 2011, les Verts ont 8 élus au conseil communal qui compte 75 membres, c’est peu pour faire entendre notre voix, mais nous n’avons pas l’intention de rester muets, à commencer par la critique d’un plan directeur communal qui reste une sorte de nébuleuse. Pourtant il n’y a pas souvent de brouillard par ici !
 
Enfin, à noter qu’aux dernière élections, Gland bat le record en nombre de députés élus, parmi lesquels notre ami Philippe Martinet et le socialiste Jean-Michel Favez. Notre syndic, Gérald Cretegny, également nouveau député, est aussi président de RégioNyon, un autre organisme dont il faudra bien un jour changer la structure pour que la population ait d’avantage son mot à dire sur ses décisions.
 
Gland a maintenant six députés au Grand Conseil.
 
Gland a de bonnes installations sportives, une piste-vita, des équipes sportives très actives, des seniors qui s’organisent, de nombreuses associations, un théâtre, plusieurs écoles, bref tout ce qui fait une ville typique de la région, sauf peut-être tout ce qui manque à commencer par une politique culturelle digne de ce nom, des ateliers pour nos artistes, un cinéma, une municipalité qui manque de vision globale pour choisi plutôt le « patch-work ». Ici les discours sont souvent grands, mais les résultats le sont bien moins.
 
C’est ainsi du moins que beaucoup d’entre nous percevons notre politique communale. Mais tout cela est finalement bien vaudois !
Malgré toutes ces frustrations, il fait tout de même bon vivre à Gland ! Soyez donc les bienvenus chez nous et une fois de retour chez vous, ne nous oubliez pas !
 
Votre solidarité, vos conseils – comme ceux qu’Yves nous donna lors de la fondation du groupe des Verts de Gland – sont toujours un signe d’amitié et de solidarité ! Et en guise d’amitié, lors de la pause de vos travaux, nous vous offrirons l’apéro, l’occasion de goûter du vin des vignobles de notre commune !
 
Merci et bonne assemblée !

Rives du lac

Au vu du résultat sans appel des votations du 5 février…

Au vu du résultat sans appel des votations du 5 février et de la volonté désormais annoncée de la Municipalité de faire du chemin des rives une priorité de législature, il est normal et légitime que nous contribuions à faire avancer ce dossier en proposant à l’Exécutif, de manière constructive, des pistes rapidement opérationnelles.

Patrick Uebelhart, co-président des Verts a donc déposé une interpellation, au nom du comité référendaire, des Verts et du Parti socialiste, demandant à la Municipalité de faire appliquer et respecter sur le territoire de la commune la loi sur le Marchepied de 1926 ainsi que son règlement d’application de 1956.

NON sans appel !

au référendum communal « Halte à la confiscation des Rives du Lac »

 

Par 1605 voix contre 865 les électeurs ont rejeté, comme le souhaitaient notamment les groupes des  Verts et du PS, une décision controversée du Conseil communal concernant la parcelle de la Crique où devaient être bâtis deux immeubles de près de 15 m de haut !1.Signe_Lac_Lemen.63814

Taux de participation (Gland)
A la suite de la votation de ce 5 février, dans un communiqué de presse, la Municipalité déclare : « Le taux de participation reste toutefois particulièrement faible. Ce que l’on prédisait comme un enjeu capital n’a pas soulevé l’enthousiasme ni mobilisé les Glandoises et les Glandois… ». Les chiffres de participation contredisent cette affirmation :

Votation du 5 février 2012 « Rives du Lac »                  33,38%
Election du Conseil d’État du 18 décembre 2011                    24,57%
Élection du Conseil d’État du 27 novembre 2011                    25,62%
Votation « LEO/Voter ici/ proportionnelle. » du 4 sept. 2011   34,82%
Votation « déchets nucléaires/salaire min. »15 mai 2011         31,92%
Élection de la Municipalité 2ème tour du 3 avril 2011              31,73%
Élection  du Conseil communal du 13 mars 2011                   32,47%

Seules les votations du 26 septembre 2010 (Assurance-chômage), du 28 novembre 2010 (renvoi des étrangers criminels) et du 13 février 2010 (violence des armes) ont obtenu à Gland des taux supérieurs, respectivement de 40,38%, 48,48% et 48,33% (Source: http://www.vd.ch/fr/themes/etat-droit-finances/votations-et-elections/votations-precedentes/)