Les Verts de la Côte s’organisent

Moritz de Hadeln de Gland, nouveau président des Verts de la Côte…

 

Lors de l’Assemblée générale des Verts de la Côte à Gland ce 15 juin, Moritz de Hadeln a été élu par acclamation nouveau président des Verts de la Côte. Durant cette même réunion la Section s’est donné de nouveaux statuts qui changent profondément sa structure et son organisation.

Les nouveaux statuts marquent un tournant dans l’histoire de la section et une ouverture vers le pluralisme régional. Ils reconnaissent l’autonomie des groupes communaux au sein de la section, tant au niveau des apparentements que des décisions à caractère local.

Le comité, élargi pour accueillir des représentants de toutes les communes du district où des Verts sont présents, est doublé d’un bureau chargé des affaires courantes et d’un secrétaire général. Jean-Claude Mermilliod de Nyon et ancien co-président de la section a été élu à ce poste. Le bureau est complété par le député Philippe Martinet et par Bernadette Nelissen qui conserve les finances.

[Communiqué de presse]

Nouvelle co-présidence

Valérie Cornaz-Rovelli et Patrick Uebelhart coprésidents des Verts de Gland (VDG)

En prévision des charges et responsabilités que va assumer le groupe des Verts de Gland durant la nouvelle législature 2011-2016, ses membres ont consolidé leur structure, en élisant à l’unanimité, lors de leur dernière réunion, Valérie Cornaz-Rovelli et Patrick Uebelhart coprésidents du Groupe des Verts de Gland (VDG). En acceptant cette charge, Patrick Uebelhart a déclaré « Ensemble, je suis persuadé que nous pourrons influencer durablement et en qualité le développement de notre ville ». Valérie Cornaz-Rovelli, membre des Verts vaudois, est Députée au Grand Conseil où son action a déjà été déterminante dans de nombreux domaines. Les coprésidents auront aussi la tâche de représenter le groupe de Gland au comité des Verts de la Côte.

Cornaz-Rovelli_ValerieUebelhart_Patrick

Lors des récentes élections communales, tous les groupes politiques représentés à Gland, ont inclus dans leurs programmes à différents degrés des préoccupations écologiques. L’une des premières tâches des deux coprésidents va être d’ouvrir le dialogue avec ces diverses formations politiques pour tenter de déterminer les points de convergence entre les aspirations des Verts et leurs intentions, dans le but de rechercher un consensus pour des actions communes.

Les Verts de Gland ont également nommé Moritz de Hadeln comme leur répondant au Conseil communal. Sa tâche sera de préparer les conseillers communaux Verts pour les réunions du Conseil et d’être le partenaire du Président du Conseil et de son bureau pour les cas où le groupe des Verts de Gland serait interpelé. Sur sa demande, il sera assisté de David Marandola.
Le nouveau groupe des Verts de Gland avec ses huit élu-es, s’est longuement penché sur l’attribution de ses membres aux commissions permanentes. Des propositions concrètes seront donc prochainement transmises au Président du Conseil et aux dirigeants des autres groupes.

Les membres du groupe remercient chaleureusement Martial Cosandier et David Marandola pour leur rôle difficile et l’énorme travail qu’ils ont assumé depuis la fondation du groupe en septembre 2010 et durant toute la période électorale, menant à la victoire huit des neuf candidats de sa liste en mars 2011.

Félicitations !

Les Verts se réjouissent de travailler avec le nouvel exécutif glandois …

Le grouBouquet de Fleurspe des Verts de Gland félicite les sept élus à la Municipalité et d’abord Daniel Collaud et Gérald Cretegny élus au premier tour (13 mars), puis Isabelle Monney, Olivier Fargeon, Thierry Genoud, Christine Girod-Baumgartner et Florence Golaz, élus au deuxième tour (3 avril). Les Verts de Gland se réjouissent de travailler de façon constructive avec cette nouvelle équipe de l’exécutif lors de la prochaine législature 2011-2016, d’autant plus que l’écologie n’est ni “de gauche”, ni “de droite” – comme tentent de la présenter certains à travers une vision partisane d’un autre temps, mais un bien commun de tous, unis que nous sommes par le devoir de préserver la qualité de notre environnement et nos ressources naturelles, pour nous-mêmes comme pour les générations futures.

Parmi les voix 37 éparses lors de l’élection du deuxième tour, quelle ne fut pas la surprise de découvrir que, bien qu’il ne fût pas candidat, une douzaine d’électeurs ont néanmoins voté pour Moritz de Hadeln !  Cela est un signe que l’écologie est vraiment au centre des préoccupations de nombreux citoyennes et citoyens. Les huit membres du groupe des Verts de Gland au Conseil communal, conscients de leur responsabilité envers la communauté, feront de leur mieux pour contribuer à faire de Gland une cité respectueuse de son environnement et où il fera bon vivre quelque soit le développement démographique futur de notre Ville et de sa Région.

Huit sièges au conseil communal !

Les Verts de Gland, une force sur laquelle il faudra compter

Après avoir conquis huit sièges au Conseil communal avec 16’760 suffrages exprimés soit 11 %, le nouveau parti des Verts de Gland entend dorénavant peser sur la politique écologique de la Commune et de la Région. Ils remercient les électrices et électeurs de leur avoir fait confiance.Les Verts de Gland remercient Moritz de Hadeln d’avoir, par sa candidature à la Municipalité, permis aux Verts d’avoir un porte drapeau qui a renforcé leur présence médiatique, toutefois d’un commun accord avec lui ils ont décidé qu’avec un score de 574 voix sur les 9041 exprimées, leur candidat renonce à se présenter au deuxième tour des élections municipales, le but principal de sa candidature étant atteint.

Les Verts de Gland entendent continuer à rester indépendants du jeu local des partis et font appel à toutes les personnes de bonne volonté qui partagent leurs idéaux écologiques, sociaux(1) et économiques(2). Ils font confiance aux électrices et électeurs de Gland au deuxième tour des élections municipales, pour qu’ils veillent à ce que le futur exécutif de leur Ville inclue des personnalités partageant ces mêmes préoccupations.

Arbre_Vert_merci

Dès maintenant, et en attendant leur entrée en fonction cet automne au Conseil, les Verts de Gland vont s’engager dans le débat sur l’avenir des centrales nucléaires dont la votation est prévue à la mi-mai et activement soutenir les referendums en cours, notamment les initiatives populaires fédérales “Pour une économie durable et utilisant les ressources avec efficience (économie verte)” et “Pour une caisse publique d’assurance-maladie”.

Facebook et menaces…

Les commentaires se déchaînent dans Facebook pour une banderole des Verts de Gland… et les appels téléphoniques du greffe municipal s’enchaînent pour menacer de faire retirer cette banderole… Alors les Verts de Gland, pour ne plus subir l’action d’inconnus qui de nuit retirent le ruban noir qui couvrait pudiquement les lettres “…De Gland…” ont pris le pinceau pour les couvrir de peinture verte. Mais disons de suite, les “gens de Gland” ne sont pas seulement les sympathisants du GDG mais bien tous ceux qui habitent Gland. Ce sigle n’est pas déposé et une action sur l’ordre du greffe municipal n’aurait aucune base légale.

Les Verts de Gland ont volontairement renoncé à utiliser Facebook, mais lisent les pages des autres. Daniel Calabrese (GDG) se demande quelle pourrait être la valeur ajoutée de la présence des Verts au Conseil communal, tandis que le PS reste sûr que nous n’allons pas “piquer” leur slogan “Solidaire et engagé” Heureusement, Jean-Michel Favez (PS) reconnaît qu’il est “évident que les gens de Gland ne sont de loin pas tous des Gens de Gland”. Tous les partis en présence trouvent bon ton d’inscrire à leur programme leur préoccupations écologiques, mais les résultats jusqu’ici sont plutôt maigres. Les Verts de Gland ont bien l’intention de mettre ces bons parleurs au pied du mur, pour faire suivre leurs paroles par des actes. Daniel Calabrese (GDG) a raison de craindre notre présence future qui sera certes “solidaire” mais certainement “engagée” pour une ville plus écologique. Nous le ferons avec toutes les personnes de bonne volonté.

Des bruits courent que la Municipalité actuelle utilise la relâche de février pour un voyage collectif à Moscou. Sans doute sa majorité GDG cherche l’appui du FSB (ex-KGB) pour contrer la menace des Verts, à moins qu’ils ne cherchent à attirer à Gland quelques milliards d’un oligarque, ne pouvant plus espérer l’argent libyen ? Entre temps, les Verts de Gland attendent patiemment une réponse de cette Municipalité dès son retour pour planter un arbre, l’arbre des Verts comme signe de renouveau dans une ville qui peine à quitter son passé endormi. Depuis quatre ans nous attendons le nouveau “plan d’aménagement du territoire communal” et depuis deux ans l’extension des zones 30 km/h, les pistes cyclables et bien d’autres choses encore…

 

Page 10 sur 12« Première...89101112